A Space & astronomy forum. SpaceBanter.com

If this is your first visit, be sure to check out the FAQ by clicking the link above. You may have to register before you can post: click the register link above to proceed. To start viewing messages, select the forum that you want to visit from the selection below.

Go Back   Home » SpaceBanter.com forum » Astronomy and Astrophysics » Astronomy Misc
Site Map Home Authors List Search Today's Posts Mark Forums Read Web Partners

POSTSCIENTISME: L'EXPÉRIENCE DE MICHELSON-MORLEY



 
 
Thread Tools Display Modes
  #11  
Old May 16th 11, 09:16 AM posted to sci.astro,sci.math
Pentcho Valev
external usenet poster
 
Posts: 7,618
Default POSTSCIENTISME: L'EXPÉRIENCE DE MICHELSON-MORLEY

http://ipht.cea.fr/Docspht/articles/...n%20Moatti.pdf
Recension du livre : « Einstein, un siècle contre lui » Alexandre
Moatti (Odile Jacob, 2007, 305 p., 21,90 €)
« Encore un livre sur Einstein ! » dira-t-on. Mais celui-ci est fort
original : il est consacré à un phénomène remarquable, l'anti-
relativisme. Einstein a suscité pendant des décennies incompréhension,
critiques, haine et ressentiment. Alexandre Moatti nous présente une
galerie de portraits des sceptiques et détracteurs, « flibustiers de
la science », personnages pittoresques ayant connu la célébrité mais
aujourd'hui oubliés, antisémites de droite ou de gauche, auteurs
influents de traités universitaires (Bouasse en France, Lenard en
Allemagne), et aussi personnalités éminentes : prix Nobel de physique
(Arrhenius, Guillaume, Lenard, Stark), de médecine (Richet) ou
d'économie (Allais), physiciens (Duhem, Fabry), mathématiciens
(Picard, Painlevé, Mellin), philosophes (Bergson, Maritain, Alain),
jusqu'à Henry Ford et au champion d'échecs Lasker. (...) J’ai pris
grand plaisir à la lecture de cet ouvrage riche et passionnant. Il
ouvre des horizons surprenants sur le passé, et aide aussi chercheurs
ou enseignants à tirer des leçons sur la diffusion de la science
actuelle. Alexandre Moatti plaide pour que celle-ci fasse partie
intégrante de la culture, et qu'elle devienne source d'intérêt ou
d'émerveillement pour un large public ; son livre est dans cette
perspective une contribution exemplaire.
Roger Balian

Aucune honte, Roger Balian? Peut-être quelques-uns de ces "sceptiques
et détracteurs" étaient-ils des critiques honnêtes remplacés
aujourd'hui par les innombrables flagorneurs? D'ailleurs,
l'intégration de la science einsteinienne dans la culture, ça va bien
en France?

Pentcho Valev a écrit:

http://www.amazon.ca/Oeuvres-compl%C.../dp/2850492752
Jacques Maritain, Raïssa Maritain, Jean-Marie Allion
Oeuvres complètes, Volume 3, p. 418:
Jacques Maritain: "Si les résultats de Miller n'étaient pas confirmés
[et il semble bien que ce soit le cas], l'incertitude de nos
connaissances sur la nature de la lumière, et le fait même que notre
science hésite encore entre la théorie de l'émission et celle de
l'ondulation, devraient rendre sensible aux esprits même les moins
avertis en philosophie et en logique la faute énorme qu'on commet en
donnant pour nécessitée en raison, et cela dans l'ordre ontologique
lui-même, l'interprétation einsteinienne de l'expérience de
Michelson."

Pourquoi est-ce que les génies de la science et de la philosophie en
France doivent sombrer "dans un salutaire oubli"? Alexandre Moatti?
Quel est votre but ultime?

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article838
Einstein - Un siècle contre lui
Alexandre Moatti. Éditions Odile Jacob, 2007, Prix 21,90
Note de lecture de Jean Günther - SPS n° 282, juillet 2008
"Einstein, le plus célèbre physicien du XXe siècle, a focalisé autour
de son nom et de la plus connue de ses réussites, la théorie de la
Relativité, des oppositions parfois virulentes. Après avoir rappelé
les aspects scientifiques du problème, l'auteur brosse un large
tableau de ces controverses. On peut y distinguer trois épisodes,
apparus à des dates et dans des circonstances différentes. Dans le
contexte anti-allemand lié en France à la guerre de 1914-1918, des
intellectuels, philosophes, scientifiques (ceux-ci généralement de
second ordre) se sont déchaînés contre la science « allemande » et la
relativité, qui en serait l'émanation. Citons, pêle-mêle, Émile
Picard, Charles Richet, Henri Bergson, Jacques Maritain, Pierre Duhem,
Gustave Le Bon, Henri Bouasse ; l'auteur en rapporte bien d'autres.
Les motivations de ces divers contestataires, leur modes de
raisonnement, sont des plus divers et leur analyses nous semblent
maintenant dérisoires et sans fondement. Beaucoup, puissants et
respectés en leur temps, ont sombré dans un salutaire oubli."

http://www.amazon.ca/Oeuvres-compl%C.../dp/2850492752
Jacques Maritain, Raïssa Maritain, Jean-Marie Allion
Oeuvres complètes, Volume 3, p. 268:
Jacques Maritain cite Jean Perrin: "Il est remarquable qu'un retour à
l'hypothèse de l'émission, en admettant que les particules lumineuses
sont émises par chaque source avec une même vitesse PAR RAPPORT A ELLE
dans toutes les directions expliquerait dans les conceptions de la
Mécanique classique le résultat négatif de l'expérience de Michelson
et de Morley quel que soit le mouvement d'ensemble du système..."

Aucun intérêt en France? Toutes ces années? Incroyable!

Pentcho Valev

Ads
  #12  
Old May 17th 11, 08:02 AM posted to sci.astro,sci.math
Pentcho Valev
external usenet poster
 
Posts: 7,618
Default POSTSCIENTISME: L'EXPÉRIENCE DE MICHELSON-MORLEY

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1503
Alexandre Moatti: "L'étude des opposants à la théorie de la relativité
de 1905 à 2005 m'a amené à élargir le sujet au cours d'un séminaire
donné à l'EHESS de 2008 à 2010, intitulé « Une approche historique de
l'alterscience ». Sous ce terme, nous englobons diverses attitudes de
remise en cause des résultats de la science (par exemple, des
ingénieurs formulant des théories physiques ou cosmologiques
alternatives), ou d'utilisation d'arguments scientifiques à des fins
idéologiques, religieuses ou personnelles. Dans un cas comme dans
l'autre, des scientifiques (nous entendrons par ce terme des
chercheurs, autrefois appelés savants, ou des personnes formées à la
science, cest-à-dire à esprit scientifique dominant) sont amenés à
concevoir une science différente, une autre science, et à mobiliser
leurs connaissances scientifiques et leur capacité de raisonnement en
faveur de leurs théories alternatives ou de leur idéologie."

L'alterscience:

http://www.amazon.ca/Oeuvres-compl%C.../dp/2850492752
Jacques Maritain, Raïssa Maritain, Jean-Marie Allion
Oeuvres complètes, Volume 3, p. 268:
Jacques Maritain cite Jean Perrin: "Il est remarquable qu'un retour à
l'hypothèse de l'émission, en admettant que les particules lumineuses
sont émises par chaque source avec une même vitesse PAR RAPPORT A ELLE
dans toutes les directions expliquerait dans les conceptions de la
Mécanique classique le résultat négatif de l'expérience de Michelson
et de Morley quel que soit le mouvement d'ensemble du système..."

http://www.amazon.ca/Oeuvres-compl%C.../dp/2850492752
Jacques Maritain, Raïssa Maritain, Jean-Marie Allion
Oeuvres complètes, Volume 3, p. 418:
Jacques Maritain: "Si les résultats de Miller n'étaient pas confirmés
[et il semble bien que ce soit le cas], l'incertitude de nos
connaissances sur la nature de la lumière, et le fait même que notre
science hésite encore entre la théorie de l'émission et celle de
l'ondulation, devraient rendre sensible aux esprits même les moins
avertis en philosophie et en logique la faute énorme qu'on commet en
donnant pour nécessitée en raison, et cela dans l'ordre ontologique
lui-même, l'interprétation einsteinienne de l'expérience de
Michelson."

http://www.amazon.ca/Oeuvres-compl%C.../dp/2850492752
Jacques Maritain, Raïssa Maritain, Jean-Marie Allion
Oeuvres complètes, Volume 3, p. 285:
Jacques Maritain: "Il ne reste plus alors qu'à avouer que la théorie
[d'Einstein], si l'on donnait une signification ontologiquement réelle
aux entités qu'elle met en jeu, comporterait des absurdités;
entièrement logique et cohérente comme système hypothético-déductif et
synthèse mathématique des phénomènes, elle n'est pas, malgré les
prétensions de ses partisans, une philosophie de la nature, parce que
le principe de la constance de la vitesse de la lumière, sur lequel
elle s'appuie, ne peut pas être ontologiquement vrai."

LA VRAIE SCIENCE:

Joao Magueijo, PLUS VITE QUE LA LUMIERE, Dunod, 2003, p.33:
"Ils [Michelson et Morley] établirent empiriquement que la vitesse de
la lumière était toujours identique, quel que soit le mouvement de
l'obsevateur. Si je marche dans un train, ma vitesse par rapport au
quai est augmentée de la vitesse propre du train. Michelson et Mormey
observèrent qu'un rayon lumineux émis depuis la Terre en mouvement se
déplaçait encore à la même vitesse: d'une manière étrange 1+1=1 en
prenant pour unité la vitesse de la lumière. Ces expériences
aboutissaient à un résultat profondément illogique pour la physique,
un résultat qui contredisait le dogme évident et logique que les
vitesses devaient toujours s'aditionner ou se soustraire."

http://www.lacosmo.com/relativite.html
Christian Magnan: "Le fait que la vitesse de la lumière soit
indépendante du système de coordonnées dans lequel on la mesure a eu,
on le sait, une importance décisive dans l'invention de la théorie de
la relativité. En montrant que cette vitesse de la lumière ne
dépendait pas de la direction dans laquelle elle était mesurée,
l'expérience de Michelson et Morley (l'article en décrivant le
résultat date de 1887) a remis en cause toute la physique classique.
Ces physiciens utilisèrent le vaisseau terrestre comme un repère en
mouvement. La Terre tourne en effet autour du Soleil à la vitesse
d'environ trente kilomètres par seconde. Selon la loi de composition
des vitesses façon Galilée les vitesses devaient s'ajouter de sorte
que la vitesse de la lumière, poussée en quelque sorte par la vitesse
de la Terre, aurait dû être plus grande dans le sens où notre planète
avance dans l'espace que dans le sens opposé ou dans le sens
perpendiculaire. Mais en répétant les mesures tout au long de l'année,
le long de l'orbite terrestre, Michelson et Morley ne détectèrent
aucun effet de vitesse. Il fallait construire une théorie dans
laquelle la valeur de la vitesse de la lumière s'avèrerait
indépendante et de la direction et du repère choisi pour la mesurer."

http://www.pourlascience.fr/ewb_page...vite-26042.php
Marc Lachièze-Rey: "Mais au cours du XIXe siècle, diverses
expériences, et notamment celle de Michelson et Morley, ont convaincu
les physiciens que la vitesse de la lumière dans le vide est
invariante. En particulier, la vitesse de la lumière ne s'ajoute ni ne
se retranche à celle de sa source si celle-ci est en mouvement."

http://ww2.ac-creteil.fr/lycees/93/l...e/p1chap6.html
"postulat n°2: la vitesse d'un rayon de lumière donné est la même dans
tous les référentiels galiléens. Ce second postulat est en accord avec
l'expérience de Michelson: il affirme que la vitesse d'un rayon
lumineux est la même que la source de lumière soit immobile ou en
mouvement par rapport à l'observateur. (...) Les physiciens du 20ième
siècle ont démontré (ex: travaux de Jean Marc Lévy-Leblond dans les
années 1970) que le second 'postulat' d'Einstein n'était en fait pas
un postulat car il découle d'un autre principe plus général appelé
principe de causalité (qui dit qu'une conséquence est toujours
nécessairement postérieure à sa cause...)"

http://www.pourlascience.fr/ewb_page...ussi-26285.php
Alexandre Moatti: "L'expérience de Michelson et Morley, en 1887, en
est un premier exemple. Par la mesure des interférences obtenues lors
de deux trajets lumineux perpendiculaires (l'un dans le sens Nord-Sud,
l'autre dans le sens Est-Ouest, celui du déplacement terrestre),
l'expérience aurait dû mettre en évidence sur le trajet Est-Ouest une
vitesse de la lumière diminuée de la vitesse de rotation de la Terre
autour du Soleil. Il n'en fut rien. Ce résultat négatif a été expliqué
en 1905 par la théorie de la relativité restreinte d'Einstein, qui
stipule notamment que la vitesse de la lumière dans le vide est une
constante absolue, indépendante de l'observateur et de son mouvement.
L'expérience de Michelson et Morley a été répétée depuis un siècle
avec des dispositifs de plus en plus précis, et a toujours donné un
résultat négatif, confirmant la théorie de la relativité."

http://www.erudit.org/culture/libert...66/59825ac.pdf
Hubert Reeves: "Historiquement, tout a commencé lorsque, vers 1880,
deux physiciens, Michelson et Morley, obtinrent après une expérience
célèbre un résultat parfaitement irréconciliable avec les théories de
la physique contemporaine. L'existence de ce résultat provoqua dans le
monde de la physique un malaise qui dura plusieurs années. Nombre de
physiciens s'efforcèrent de réconcilier la théorie avec l'expérience,
certains allant même jusqu'à supposer l'existence d'une conspiration
de la nature contre les physiciens. En 1905, le jeune Einstein reprit
le problème à neuf, et proposa d'établir en principe fondamental de la
physique l'inéluctable et malencontreux résultat de Michelson et
Morley. Sur ce principe on rebâtirait toute la physique, et on
réévaluerait les idées acceptées à la lumière de leur compatibilité
avec ce principe. De là est née la théorie de la relativité. Ce
principe est le suivant : si un observateur mesure la vitesse de la
lumière provenant d'une source lumineuse, il trouvera toujours la même
valeur, soit 186,000 milles à la seconde (vitesse qu'on appelle la
vitesse c) quel que soit l'état de mouvement de la source. En d'autres
mots, que la source s'approche on s'éloigne de moi, sa lumière vient
toujours vers moi avec la même vitesse. Que cet énoncé, en apparence
anodin, puisse avoir des conséquences assez étranges, on le verra
facilement par l'exemple suivant : je considère une source qui
s'éloigne de moi avec une vitesse voisine de c (la vitesse de la
lumière) ; à première vue, je suis porté à raisonner comme ceci : la
lumière qui vient de la source vers moi aura peine à me ratrapper et
me parviendra grandement ralentie. Notre principe, basé sur
l'expérience, affirme que la vitesse de la lumière est toujours, là
comme ailleurs, égale à c."

http://www.pauljorion.com/blog/?p=9459
Paul Jorion: "Ce que Michelson et Morley parvinrent à établir grâce à
l'expérience qu'ils réalisèrent en 1887 (Michelson la répéterait en
1897 à lUniversité de Chicago où il enseignait désormais), c'est que
le principe newtonien ne s'applique pas à la lumière. Imaginons cette
fois, que vous vous trouvez sur le toit d'un vaisseau intergalactique
se déplaçant dans l'espace à la moitié de la vitesse de la lumière et
que vous dirigez le faisceau de lumière émanant d'une torche d'un
modèle courant dans la direction où progresse le vaisseau stellaire.
Si le principe newtonien d'addition des vitesses s'appliquait à la
lumière émanant de votre torche, elle voyagerait maintenant à une
vitesse égale à une fois et demie celle de la lumière. Or, ce que l'«
expérience cruciale » de Michelson et Morley révéla, c'est que ce
n'est pas le cas : le principe d'additivité des vitesses ne s'applique
pas : quelle que soit la vitesse à laquelle se déplace l'émetteur de
lumière, la vitesse de la lumière dans le faisceau émis est c : 300
000 kilomètres par seconde, ni plus ni moins. Autrement dit, la
vitesse de la lumière est constante (c représente en fait la vitesse
de la lumière dans un vide)."

http://philosophie.initiation.cours....-48902702.html
"A la fin du XIXème siècle, les travaux de deux physiciens, Michelson
et Morley, mirent en évidence le constat suivant : quelque soit le
référentiel utilisé, la vitesse de la lumière est constante, ce qui
est en totale contradiction avec la vision classique ayant cours à
leur époque."

http://www.sciences.univ-nantes.fr/p...at/51relat.htm
Claude SAINT-BLANQUET, Maître de conférences: "Compte tenu des
résultats de l'expérience de Michelson et Morley, on doit renoncer à
la transformation de Galilée."

Pentcho Valev

 




Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

vB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Forum Jump

Similar Threads
Thread Thread Starter Forum Replies Last Post
Michelson-Morley Exp. Joe B Misc 1 April 22nd 09 04:49 PM
Michelson and Morley experiment Pentcho Valev Astronomy Misc 1027 December 6th 08 06:54 PM
Michelson and Morley experiment Xaustein Astronomy Misc 0 October 18th 08 07:04 PM
Michelson and Morley experiment Pentcho Valev Astronomy Misc 6 September 12th 08 02:56 PM
Michelson and Morley experiment Pentcho Valev Astronomy Misc 0 September 9th 08 02:32 AM


All times are GMT +1. The time now is 07:18 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.6.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Copyright ©2004-2020 SpaceBanter.com.
The comments are property of their posters.